Search

French Renaissance Paleography

 

You are here

Fur trade contract between François Francoeur and four "voyageurs" for transport of goods and purchase of beaver pelts in Michilimackinac and Chicago

Description: 

Ville-Marie (now Montreal), November 15, 1692
Fur trade contract between François Francœur and four “voyageurs” for transport of goods and purchase of beaver pelts in Michilimackinac and Chicago
Chicago, Newberry Library, VAULT Ruggles 419

 

Partial Transcription: 

[Fol. 1r]
Pardevant Claude Maugue, notaire | royal et de l’isle de Montreal, y resident, et | tesmoins soubsignez, furent presens en leurs | personnes Magdelaine de Saint Jean, femme de | François Francour dit Lavallée, de present aux | Ilinois, de luy authorizée pour gerer les affaires | de leur communautéa, d’une part, et les sieurs | Simon Guillory, et Jean Baptiste Jarry, Louis | Roy, faisant tant pour eux que pour François | Roy, tous demeurans en cette isle, d’autre part,| lesquelles partyes ont fait entre elles les conventions | suivantes : sçavoir qu’ils s’engagent au service | dud. Francour et lad. Saint Jean pour \un/ an à | commancer le printemps prochain, ainsy qu’il | s’ensuit, asçavoir qu’ils promettent et s’obligent | de mener et conduireb  au lieu de Mislilmakina | si sond. mary y est, et s’il n’y est pas, au lieu de | Chicagou; quand mesme il seroit à Mistilmakina, | s’il souhaitte faire conduire lesd. marchandises | dans ses deux canotz à Chicagou, ils y seront tenus. | Et y estant arrivez et livrez lesd. marchandises aud. | lieu, sera loisible auxd. susnommez voyageurs d’aller | hyverner où bon leur semblera dans ung desditz | deux canotz pour eux quatre, et traiter à leur | proffit particulier trois cens livres de marchandises | qu’un chacun d’eux quatre pourra y porter d’icy bas | sur les gages cy aprés speciffiez. Et qu’ils promettent | descendre dans lesd. deux canotz les pelleteries | que led. Lavallée voudra y charger jusques à | la valleur de vingt cinq pacquez pacquez pesant | de cinquante-sept livres piecec. Et lorsque | leur charge aura esté par eux receu, leur sera ||

[Fol. 1v] loisible d’y mettre au surplus ce qu’ils jugeront | à propos pour leur proffit. Et seront nourris | par ledit Francour dans leur voyage, tant en | descendant qu’en montant, à la reserve du temps | qu’ils iront hyverner esd. lieux pour leur proffit | particulier. Et outre promet lad. Saint Jean | de fournir ausd. susnommez  un […]d dans | chaque canot, pour ayder à monter. Ce | present engagement fait pour et moyennant | la somme de cinq cens livres en castor chacun, | prix du bureau du Roy en ce pays, payables | à Mistilmakina sur lesd. vingt cinq paquetz qu’ils | porteront en ce lieue, et s’ils estoient empeschez de monter | d’aller hyverner aux lieux de chasse qui sont aux Ilinois, | ils seront nourris par ledit Francour, qui les hyvernera  | où l’on hyverne ordinairement. Et si les susd. sont | davantage d’un an audit voyage, qui commencera | ce printemps prochain comme dit est, seront payez | au prorata desd. cinq cens livres chacun, comme est | dit. Promettant etc. Obligeant etc. Renonçant etc. | Fait à Villemarie, estude du notaire, avant midy le | quinziesme novembre M VIc quatre vingt douze. Presence | de Jean Le Gras et Adrien Betourné, bourgeois et | tesmoins soubsignez avec led. sieur Guillory et notaires, lesdits | Roy et Jarry declarant ne sçavoir escrire ni signer, | de ce enquis suivant l’ordonnance. Huit motz raturez de nulle | valleur.[1] ||

LEGRAS. | MARIE MAGDELEINE St | JEAN. | SIMON GUILLORY. | MAUGUE[2]. ||

a. addition: en ce lieu et par laquelle[3] | elle promet | faire ratiffier | ces presentes | toutefois et | quantes, | si de ce ce [sic] il en | est par eux requis.  – b. addition: deux canotz de marchandises |dans deux canotz qu’il fournira | M. St J., S. G., LEGRAS.  – c. addition: dans chacun canot | M. S. J., S. G. – d. unreadable word, some kind of equipment used for travelling upstream, especially in rapids. – e. addition: qu’ils prendront | à Chicagou |ou Mislilmak|ina | M. S. J., S. G., LEGRAS.


[1] With this last sentence, the scribe tells us that he is copying a document, but chooses not to copy the last crossed out words.
[2] Paraph.
[3] Correct form: lequel.